Fonction sécurité : un projet de normalisation

La sécurité privée est en France une activité réglementée. La logique est complétée par l’existence de spécialisation autorisant les agents à effectuer certaines missions spécifiques : cynophile, opérateur vidéo, etc…

Le site InfoProtection propose un article sur l’avancement d’un projet de normalisation lancé en 2015 autour de l’Afnor sur l’architecture globale de la sureté -notamment en entreprise et la planification de la fonction. Les deux textes définitifs Iso 22340 et Iso 22342 sont programmés en 2022 autour du plan de sûreté et de son contenu.
Le constat de départ est celui d’une absence de normes pour un domaine la fonction sécurité peu reconnu dans les organigrammes des firmes et dès lors peu autonome opérationnellement et financièrement. Toutefois, l’évolution observée au cours des dernières années incite à considérer le secteur comme mûr pour une formalisation des pratiques permettant de délivrer une certification si toutes les conditions sont remplies.

La démarche générale peut aboutir à une labellisation, attribuée par un organisme public ou privé qui délivre le label. La certification répond pour sa part à une démarche précise encadrée par la loi nationale souvent dans un cadre réglementaire international. Dans les deux cas, la société qui affiche ce point s’inscrit dans une démarche qualité qui dépasse les normes minimales définies par la profession.

Dans la chaîne de la sécurité, plusieurs acteurs sont intéressés par cette différenciation. Les prestataires de sûreté privée officialisent parfois leur démarche qualité par un label. C’est par exemple le cas de l’organisme SGS qui délivre la norme Iso 20121. C’est dans l’intérêt des sociétés de sécurité privée ainsi que pour les autres prestataires (médical, incendie, hygiène…) de formaliser et de communiquer sur leur savoir faire. D’autant que cette démarche différenciante peut séduire leurs clients, organisateurs et gestionnaires de site.

Les gestionnaires de site peuvent aussi investir dans cette démarche. Ainsi, le Centre des Congrès à Cannes a obtenu la norme Iso 18788. La ville, propriétaire du site du Palais des festivals, considère ce type d’action comme un atout pour sa compétitivité dans un contexte concurrentiel fort. Comme l’indique la Municipalité, la démarche s’inscrit dans une logique globale d’affichage d’une stratégie coordonnée avec notamment un Plan communal de prévention du risque terroriste et le recrutement d’un coordinateur dédié à la seule fonction sécurité.

Cispé propose à ses clients la mise en place d’un plan d’assurance qualité (PAQ) autour de trois facteurs clé :

1) une méthode pour atteindre une logique de labellisation

2) un tableau de bord d’indicateurs des attentes

3) un outil dans le système d’information pour maintenir le respect des standards.

Article paru sur Infoprotection

Article sur le Blog 83-629 à propos de la certification iso du centre des congrès de Cannes

Partagez cet article !