JO 2024 – Difficultés de recrutement et d’anticipation des personnels

Article paru dans l’Express

La sécurisation des grands événements nécessite des moyens humains considérables aussi bien en forces de l’ordre publiques qu’en agents de sécurité privée.

Sur l’espace public, c’est à la Puissance Publique de faire le nécessaire. Mais pour le sites sportifs, c’est à l’organisateur de mettre en place, en collaboration avec la sphère publique, un dispositif adapté. Le tout sans détériorer la perception du spectacle pour les spectateurs et téléspectateurs.

Même si les innovations et les nouvelles technologies permettent partiellement de réduire les effectifs nécessaires notamment en service d’ordre il n’en reste pas moins que la surveillance, la protection humaine ou le gardiennage nécessitent des personnels (bien) formés. Le seul contrôle d’accès des enceintes olympiques constitue un besoin immense. Sans oublier l’accueil des spectateurs venant du monde entier.

Les grands évènements sportifs sont par ailleurs des cibles privilégiées du fait de leur exposition médiatique et de leur caractère international.

Notre pays a encore quatre ans ponctué de quelques évènements majeurs pour se préparer. Un défi à relever et un savoir-faire à mettre en avant. Pour cela, il serait temps qu’une collaboration avec l’ensemble des corps de métiers liés à la sécurité se fasse pour débuter dès à présent le recrutement et la formation des personnels.

Partagez cet article !