La sécurité des événements : réfléchir « spectateur » dans la conception des dispositifs

1/4. Une dimension sanitaire plus présente
Le risque sanitaire aussi bien pour les personnels que pour les spectateurs est intégré aux cartographies des risques et menaces. Le Covid-19 n’a fait qu’augmenter la place du risque biologique dans le diagnostic, mais aussi dans la mise en place des dispositifs en phase de déconfinement, tout en maintenant le niveau de vigilance sur les aspects classiques de sûreté. Nous ne savons pas à l’heure actuelle ce qui perdurera dans la réglementation permanente des mesures imposées aujourd’hui aux organisateurs. 
Dans tous les cas, la dimension sanitaire sera plus présente à l’avenir dans l’organisation. Le niveau de vigilance accru des pouvoirs publics répond largement à la demande de la population. Pour anticiper ce type de demande, certains opérateurs événementiels ont défini un référentiel sur la sécurité sanitaire des sites à l’image de Viparis et le « Save V » ou du groupe Accor et son label « AllSafe ».
Ces mesures sont amenées à rassurer le public. La satisfaction du public doit être centrale dans toutes les réflexions liées à la sécurité. Au final, c’est le client qui décide s’il consomme ou non cet événement ou un autre.

2/4. La gestion de foule : une donnée technique dans un premier temps
Les mesures sanitaires ont un impact majeur sur le parcours client : repérage, orientation, pré-filtrage, filtrage. Les contraintes sont également liées aux déplacements dans l’enceinte. Sortie, reprise des transports en commun et sortie parking sont autant de sujets que les contraintes liées au Covid-19 rendent centrales. 
Globalement, ce contexte freine la mobilité des spectateurs : chacun de nous a pu et peut encore le mesurer au quotidien en accompagnant ses enfants à l’école ou en faisant des achats en supermarché ou en magasin. À l’évidence, les réponses actuelles apportées aux contraintes nouvelles ralentissent les flux, et dans certains cas créent des points de fixation, aux abords des enceintes. Ces regroupements sont autant de cibles pour une action hostile. Ce constat avait déjà été fait avec les mesures anti-terroristes qui ralentissaient la foule et aboutissaient à un résultat inverse à celui initialement souhaité. Dans certains cas, la mise en place de dispositif de pré-filtration, et même de triple peau pour certains très grands sites sportifs ou de spectacles, n’aura fait que repousser la foule en périphérie des sites. Il convient de mesurer une réflexion de sécurité globale pour amenuiser les contraintes pour le spectateur.

3/4 . La satisfaction du client est en filigrane de la réflexion et de l’action
Les contraintes sanitaires et la gestion des flux s’accompagnent pour chaque individu d’effets psychologiques liés à « l’ambiance » que génèrent ces règles nouvelles. Ce constat avait déjà été patent après la vague terroriste de 2015 et les mesures prises dans le cadre de l’état d’urgence. Le Covid-19 se rappelle à nous en permanence : port du masque, balisage, écran plastique et signalétique sont autant de marqueurs d’une situation inhabituelle. Les rencontres sportives à huis clos diffusées par les télévisions sont significatives.
Les conséquences commerciales s’ajoutent aux effets et coûts directement visibles pour les organisateurs : l’expérience client se dégrade au risque d’une baisse (ou dans certains cas d’un arrêt) des consommations de manifestations sportives, culturelles, commerciales ou festives y compris si elles sont autorisées.

4/4. Pour le Guest, à la fois client ET invité, la sécurité est un atout marketing !
Le spectateur des événements est appelé «Guest » dans les pays anglo-saxons. Ce terme d’invité doit rester à l’esprit de tous les hôtes qui l’accueillent : contrôler ne veut pas dire soupçonner, accueillir ne veut pas dire être laxiste, repérer n’est pas synonyme de sanctionner. Comme le note M.J Gelb, auteur spécialisé dans l’innovation et la créativité : “Un trop plein de sérieux est signe de médiocrité. Les personnes réellement maîtres de leurs performances ont suffisamment d’assurance pour être déridées.” 
Une attitude adaptée des agents dans un dispositif bien pensé aura une conséquence majeure : la satisfaction de la chaîne des parties prenantes -partenaires, exposants, VIP, propriétaire de l’événement, gestionnaire du site, organisateurs. Ainsi la sécurité s’intègre dans la stratégie globale et marketing des événements et plus seulement comme une fonction générant seulement des coûts. 

Pour conclure, le Covid-19 nous a fait prendre conscience que l’événement ne pouvait exister sans public. Le spectateur est central dans la survie des manifestations collectives. La sécurité contribue à maintenir l’attractivité des événements en étant à la fois présente et perçue mais aussi invisible tant que faire se peut. C’est en quelque sorte un facteur différenciant de l’événement.

Partagez cet article !