Sécurité des évènements : l’importance des spécificités de chaque type de manifestation

La sécurité évènementielle présente quel que soit le type de manifestations (concert, foire et salon, sport, évènements festifs…) deux dimensions :

  • La première est celle du tronc commun à tous les évènements ponctuels. Ainsi la réglementation elle-même identifie des éléments de grands principes que les organisateurs retrouvent partout : dossier en Préfecture, herméticité, zonages, coordination et pilotage, importance du retour d’expérience…
  • La seconde dimension est celle des spécificités propres à chaque type d’évènements. Ainsi l’analyse des risques et menaces auxquels est exposée une manifestation (par essence effectuée au cas par cas) suppose un tour d’horizon large de tous les cas possibles. A l’issue de ce diagnostic clé, on identifie des éléments particuliers, endémiques à certains évènements. 

Pour les manifestations commerciales, une attention particulière est portée aux frotteurs qui sévissent aussi dans les transports en commun et dans certains concerts. La question de leur identification, de leur appréhension (par les forces de l’ordre ou des agents de sécurité lors de concert par exemple) pose un problème technique spécifique.

Dans le domaine sportif, les rencontres de football sont particulières en termes de sécurisation aussi de par la réglementation que par les dispositifs à concevoir et mettre en place, même si on y retrouve là encore les grands principes communs à tous les évènements, il convient de réfléchir « spécifique », sans recours à des solutions universelles. Ainsi sur les tournois de tennis, l’association du tennis professionnel (ATP) (syndicat des joueurs) un point spécifique concerne l’interdiction des paris en ligne dans l’enceinte. Ainsi les agents en place sont sensibilisés à porter une attention particulière sur ce point.

De la même manière, les manifestations regroupant des aéronefs présentent des caractéristiques propres très spécifiques, notamment lorsque les avions effectuent des démonstrations en vol, mais pas que ! Là encore, l’organisateur (éventuellement accompagné d’un ingénieur sécurité dédié) doit parfaitement connaitre son « produit » et ses caractéristiques particulières en termes de public, de site ou d’activité. Ainsi pour les meetings aériens, le responsable sécurité doit prévoir dans son dispositif un espace pour les spotters, observateurs / photographes, qui bénéficient d’une zone dédiée bien évidemment en dehors des trajectoires prévues des avions.

Les défilés de mode sont eux-aussi particuliers par certains aspects. On y présente souvent des produits de très grandes valeurs, objets de convoitises fortes et susceptibles de tentatives de vols plus ou moins violents. La conception d’un dispositif dans ce cas, ainsi que sa mise en œuvre constituent un défi pour l’organisateur avec parfois la difficulté supplémentaire d’un site original adapté pour l’occasion mais peu propice en termes de sécurisation. Les évènements autour du luxe et la présence de VIP sont ainsi particuliers pour leur sécurisation.

Dans tous les cas, un tour d’horizon exhaustif est nécessaire pour éviter les « trous dans la raquettes ». Et une veille constante des nouvelles pratiques est une nécessité aussi bien dans les risques/menaces subis que dans les réponses possibles apportées. C’est le cas par exemple de l’usage des drones, de l’efficacité des portiques en contrôle d’accès ou de l’analyse d’image en temps réel. 

Lien vers un article des DNA sur une condamnation de frotteurs

Lien vers une innovation japonaise concernant l’identification des frotteurs

Lien vers un compte rendu de 2016 sur la sécurité des défilés

Partagez cet article !