Sécurité des passagers – D’importants mouvements de foule observés durant les grèves

m

Article paru sur RMC/BFM TV

Les mouvements sociaux des dernières semaines dans les transports rappellent (involontairement) un des fondamentaux de la sécurisation des grands évènements : Le risque premier est le mouvement de foule. 

Qui plus est dans ce cas, les personnes présentes se trouvent massées à proximité des voies. 

Comme le rappelle M.Moussaid, auteur de l’excellent ouvrage Fouloscopie ed.Humen Sciences , l’indicateur clé est la densité. Il correspond au rapport nombre de personnes par m2. Au delà de 5, il y a danger pour les plus vulnérables. A 8/10 personnes par m2, la situation devient potentiellement mortelle et des vibrations apparaissent (crowd quake). 

Tout dispositif doit anticiper ce type de situation et créer les conditions pour les éviter. Dans le cas, présent, la Ratp et la Sncf ont déployé des équipes d’agents qui ne laissent accéder aux quais que le nombre de personnes susceptibles de monter dans le train arrivant. Ce blocage en amont améliore la fluidité près des trains mais décale le risque en amont.

Partagez cet article !