Plusieurs stades décident d’agir face à des supporters turbulents

Article paru dans Libération

Le comportement de certains spectateurs dans les enceintes sportives (et parfois) autres pose parfois problème. Qu’il s’agisse d’actes organisés ou fortuits, qu’ils soient ou non commis sous l’emprise de l’alcool et/ou des stupéfiants, ces faits malveillants ont des conséquences pour tous les acteurs. 

Les auteurs eux-mêmes qui engagent leur responsabilité : le paiement d’une place n’autorise pas tout et les conditions générales de ventes qui figurent (souvent en tout petit !) au dos du billet le rappellent. D’où l’importance de savoir qui est ou dans l’enceinte.

Les autres spectateurs qui peuvent subir un dommage lié aux comportements de leurs voisins

L’organisateur qui voit sa responsabilité engagée via de ses clients mais aussi dans le cas du sport face à la ligue professionnelle qui exige des explications et des mesures concrètes. 

Sans oublier les partenaires des clubs qui souhaitent éviter d’être associés à des incidents de ce type. 

Dans cet article de Libération, c’est le club lui-même qui agit dans le cadre sa relation commerciale avec son client/spectateur/supporter. La même doctrine s’observe aux Etats-Unis, en Belgique et en Angleterre.

Partagez cet article !