Un mouvement de foule peut toujours arriver, même sans intention hostile

Cet article de Ouest-France ne mentionne ni le site, ni le nombre de personnes présentes.
Dans ce cas, il n’y ici pas d’actions hostiles de qui que ce soit. Mais une ferveur religieuse intense génère une réaction à un acte a priori anodin.
Le même type de comportement collectif peut être constaté lors d’un concert, une rencontre sportive ou même une manifestation commerciale. Et la panique se met en route… Le cas de la Love Parade à Duisbourg en 2010 et ses 19 morts illustre de type d’accident. Ici (au moins) 20 personnes ont perdu la vie dans un mouvement de foule qui reste LA question première pour l’organisateur d’un événement regroupant un public important.

Février 2020 : Une bousculade religieuse mortelle en Tanzanie (source : Ouest France)

Partagez cet article !