1 mort, 1500 blessés… un miracle : le mouvement de foule, encore et toujours !

À l’heure où un mode à huis clos de déroulement des rencontres sportives se met en place partout dans le monde, les pouvoirs publics réfléchissent et s’inquiètent de l’apparition possible de regroupement sur la voie publique de supporters incontrôlés. L’expérience française des Fan zone en 2016 pour l’Euro UEFA a montré la nécessité de limiter les accès et d’éviter les regroupements « sauvages », hors de toutes structures pensées en amont. 

Les deux premiers liens reviennent sur une « fan zone » organisée à Turin à l’occasion de la Finale de la Ligue des Champions UEFA en juin 2017. A 10 minutes de la fin de la rencontre, un mouvement de foule est apparu suite à une tentative de vol dans la foule et à la pulvérisation d’un spray au poivre. Une des 1526 victimes décédera par la suite alors qu’une autre restera tétraplégique. Le bilan a été alourdi par l’effondrement d’une barrière de rampe d’escalier d’accès à un parking.

Le match retour du PSG contre Dortmund le mercredi 11 mars 2020, sous mesure huis clos (le confinement n’arrivera que le mardi 17) a montré la difficulté à éviter des regroupements sur la voie publique les soirs de matchs. La question qui se pose est double. 

La 1ère concerne la capacité des personnes à appliquer des comportements et consignes dans le feu de l’action et de la passion  si elles décident de se déplacer  

La seconde relève des pouvoirs publics : est-il préférable de jouer totalement à huis clos ou d’ouvrir les enceintes dans des configurations adaptées, mais penser en amont pour faciliter le suivi de grands principes. Une analyse logistique des sites et de leur signalétique complétée par une approche psychologique des spectateurs qui ne sont pas irresponsables ne serait-ce que par intérêt personnel doit permettre de mettre en place des solutions techniquement viables. Le port du masque est une de celle-ci.

Cette réflexion vaut pour le sport, mais aussi les spectacles vivants, les manifestations commerciales à l’image des mesures prises par les commerces de toutes tailles à la sortie du déconfinement ou les cinémas. 

De leur côté, les organisateurs proposeront des configurations « raisonnables »  assurant à la fois la sécurité de leurs personnels, des spectateurs et une ambiance générale permettant de vivre les émotions du spectacle proposé. 

Sources :

Partagez cet article !