Grand Prix d’Amérique, un record pour la 100e édition !

Article paru le 28 janvier 2020

La variable difficulté à concevoir un dispositif de sécurité est celle du nombre de personnes présentes.

Bien entendu, lors d’un diagnostic plus complet des risques et menaces, ce chiffre brut est ensuite à pondérer en fonction du type de public attendu, du type de manifestation, du site et des animations prévues.

La foule et ses mouvements sont en effet le risque premier d’une manifestation.

Les regroupements humains massifs constituent par nature un risque de flux incontrôlé. C’est vrai pour les spectacles, le sport ou les transports collectifs par exemple.

Quel que soit l’élément déclencheur, intentionnel ou non, les effets d’un mouvement de foule important peuvent être majeurs, notamment pour les personnes les plus vulnérables.

Même si le phénomène est réduit et circonscrit rapidement, il peut laisser une marque importante sur le public concerné ou simplement témoin.

Si de plus, et c’est aujourd’hui régulièrement le cas, il a été capté puis diffusé sur les réseaux sociaux, les effets sont encore amplifiés et l’organisateur et ses partenaires peuvent souffrir d’un déficit en termes d’images. 

Dans le cas présent, la hausse de l’affluence a été maîtrisée moyennant une anticipation des moyens et de l’organisation logistique du jour J, pour tous les types de publics attendus. Pour autant, une vigilance de tous les instants est prévoir pour gérer cette foule : libre vacuité des escaliers de tribunes, création de zone tampon des publics, non obstruction d’issues de secours… Comme toujours, le maître-mot est : anticipation.

Partagez cet article !