Notre Blog

Sécurité des Festivals : des spécificités marquées 

Actualités
Institution & branche

En février dernier, le ministère de la Culture a publié les résultats d’une analyse quasi exhaustive des 7300 festivals (en 2019) se déroulant en France chaque année. Ce remarquable tour d’horizon (+ de 20000 observations indexées en 7282 évènements) a été réalisé par France Festivals, le Centre d’études politiques et sociales (CEPEL), l’Agence culturelle Nouvelle-Aquitaine et le Département Etudes Prospective et Statistiques du Ministère. 

L’étude observe des manifestations de tous types : musicales, littéraires, cinématographiques, d’arts visuels / numériques ou pluridisciplinaires dans leur objet. Le rapport d’une trentaine de page reprend de multiples points : localisation, ancienneté, types d’activités. En tête figurent largement les manifestations autour de la musique (+de 40% de l’ensemble), -quelle que soit la région ou le département- suivi par le « spectacle vivant » (22%), le livre et la littérature (12%) viennent ensuite. 

Le texte analyse très finement les différentes phases de développement du secteur des festivals, globalement décennie par décennie depuis les années 1980. Le rapport souligne la diversité des cas et la « diversification territoriale du fait festivalier, si elle a toujours existé, donne l’impression d’une pluralité d’univers et d’enjeux ». Ainsi, on peut distinguer « les grands festivals de musiques actuelles et leurs problématiques de concurrence, d’exclusivité artistique, de coûts de sécurité et de menace de rachat privé,