L’événementiel, secteur concurrentiel entre les territoires !

Article pour le 1er Avril publié sur Le Point.fr

Cette information étonnante diffusée le 1er avril par le Point n’a pas été très reprise par la suite… Ceci étant, ce poisson d’avril fait le constat que l’événementiel est un secteur hyper-concurrentiel entre les territoires.

Ce constat est très clair dans le cas des événements sportifs. Ainsi, les propriétaires des droits des compétitions sportives sont en situation de choisir l’organisateur local de leur manifestation. Parmi leurs critères figurent en bonne place la capacité de l’organisateur à assurer la fonction sécurité. Pour les très grands événements, c’est l’Etat qui garantit ce point (Euro 2016 ou JO). Pour les autres manifestations, c’est à l’organisateur à mettre en avant son savoir-faire en termes de sécurisation de son événement, comme il le fait sur son savoir-faire logistique et commercial.
Les cahiers des charges des appels d’offre des propriétaires d’événements précisent leurs attentes. Dans le cas, ou seul le site est à déterminer, c’est au gestionnaire du site candidat de préciser son fonctionnement.

Les gestionnaires de site de manifestations commerciales sont eux-aussi dans un contexte concurrentiel. Qu’il s’agisse de foires & salons, de congrès & manifestations d’entreprise ou de manifestations culturelles, les établissements recevant du public cherchent à attirer les organisateurs et à remplir leur programmation annuelle. La situation en France est contrastée. Le savoir-faire et l’expérience accumulés en sécurité peinent parfois à apparaître dans les propositions d’organiser un événement….
C’est pourtant un point clé et une attente croissante des organisateurs.

A défaut, le Tour de France se fera (peut-être un jour) en Corée…. !

Partagez cet article !